• Education à l'Environnement
    Les enfants sont l’avenir, les plantes leur allié le plus précieux. L’éducation ...
  • Education à l'Environnement
    Les enfants sont l’avenir, les plantes leur allié le plus précieux. L’éducation ...
  • Education à l'Environnement
    Les enfants sont l’avenir, les plantes leur allié le plus précieux. L’éducation ...
  • Education à l'Environnement
    Les enfants sont l’avenir, les plantes leur allié le plus précieux. L’éducation ...
  • Actions sur l'environnement
    Seule la force de notre action changera la trajectoire de l’avenir en faveur de ...
  • Actions sur l'environnement
    Seule la force de notre action changera la trajectoire de l’avenir en faveur de ...
  • Produits forestiers non-ligneux
    Les produits forestiers non-ligneux  sont une alternative a la réduction de l’insécurité
  • Produits forestiers non-ligneux
    Les produits forestiers non-ligneux  sont une alternative a la reduction de l’insecurite ...
  • Produits forestiers non-ligneux
    Les produits forestiers non-ligneux  sont une alternative a la reduction de l’insecurite ...

Projets MECB

Compteur en ligne

549418
Cette Semaine
Ce Mois
Tous
3083
6602
549418

Aujoud'hui: 18-11-2018 09:54:30

Qui est en ligne

Nous avons 8 invités et aucun membre en ligne

Albul DOULCOM Lazare

Actu-environnement

Actu-Environnement : les infos du jour

Toute l'actualité quotidienne en environnement et développement durable. Actu-Environnement : les infos du jour

LE MEcB A FAIT UNE HALTE POUR RÉFLÉCHIR SUR L'ACTUALITÉ ET DÉGAGER DES PERSPECTIVES
À la faveur du 05 juin, journée mondiale de l'environnement (JME), le bureau exécutif du Mouvement Écologique du Burkina Faso (MEcB) s'est réuni pour faire un bilan à mis parcours de ses activités de l'année 2017, relever les écueils, commenter l'actualité environnementale et dégager des perspectives.
Deux éléments majeurs sont à retenir de cette rencontre:

  1. LE RETRAIT DES USA DE L'ACCORD DE PARIS : UN ACTE IRRESPONSABLE SELON LE MEcB

Cette année, la commémoration de la JME coïncidence avec une actualité environnementale marquée par le retrait des États-Unis de l'accord de Paris, accord sur lequel bien d'acteurs

engagés pour l'environnement fondaient un grand espoir. Au-delà de l'indignation, le MEcB a analysé les enjeux d'un tel retrait pour les pays du Sud. Moins pollueurs mais plus impactés, les pays dits en voie de développement comme le nôtre, doivent voir ce rétropédalage de l'administration Trump comme une irresponsabilité de la part du deuxième plus grand pollueur. En partant de l'évidence que, l'humanité ne dispose pas d'une planète de rechange, le MEcB a formulé le vœu de voir tous ceux qui se réclament écologistes de par le monde, se dresser contre cette décision purement et simplement politicienne aux conséquences néfastes et irréversibles. Le MEcB, s'est dit heureux de voir que bien d'organisations et de politiques américains se sont désolidarisés de cette sortie aventureuse de l'administration Trump. Le MEcB, s'est dit solidaire des associations américaines de défense de l'environnement qui manifestent actuellement pour montrer que dans leur pays, la planète Terre, notre maison à tous, mérite mieux que des actes d'irresponsabilité et de trahison sous fond politique.

  1. UN SALON POUR « RAPPROCHER LES GENS » DE L'ARBRE

« Rapprocher les gens de la nature », c'est sous ce thème que le monde a commémoré hier la JME 2017. À travers ce thème, le MEcB s'est vu interpellé au regard de son slogan « Agir ensemble pour la sauvegarde de l'environnement ». À cet effet, le MEcB est revenu sur l'organisation de la première édition du Salon International de L'arbre (SIA), qui se tiendra sous son leadership à Ouagadougou en juin 2018. Le MEcB tient à faire de cette activité une réussite car l'arbre demeure le symbole parfait de l'environnement, auquel il faut « rapprocher les gens ». Le monde compte aujourd’hui 60 065 espèces d'arbres différentes (BGCI, 2017 ). Quelle richesse ! Malheureusement, selon la BGCI 9 600 espèces d’arbres sont menacées d'extinction. Les causes de ce drame sont entre autres la coupe du bois, la pollution, la sécheresse, le feu, le
compactage du sol, le gel, la foudre, les champignons et les insectes parasites.Il est donc temps pour l’humanité d’agir en faveur de l’arbre qui est signe de vie. C’est dans cette optique que le Mouvement Écologique du Burkina Faso a initié avec ses partenaires nationaux et internationaux l'organisation du SIA dont l'objectif global est de « contribuer à la valorisation de l’arbre et à la prise de conscience massive sur son importance
dans les équilibres écologique et économique et pour la survie de l’humanité ».

Le secrétariat chargé à la communication du MEcB