Caravane médiatique sur l’IGMVSS au Burkina Faso

Dans la région  sahélo saharienne la vie de millions de personnes dépend de la productivité des terres dans les zones arides. Cette précieuse ressource naturelle est non seulement à la base de la sécurité alimentaire et de la production agricole, mais elle génère aussi l’emploi et atténue les crises sociales pour les populations vulnérables de la région. Au regard de ces enjeux, des investissements dans la gestion durable des terres sont cruciaux pour sécuriser les multiples fonctions bénéfiques des terroirs. C’est ce qui a justement suscité l’initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel (IGMVSS). L’IGVMSS est un programme panafricain lancé en 2007 par l’Union Africaine (UA). Son but est de lutter contre la dégradation des terres et la désertification au Sahel et au Sahara, améliorer la résilience des communautés au changement climatique et renforcer la sécurité alimentaire.

Au Burkina Faso, l’IGMVSS consiste à mettre à œuvre des actions et des mesures de gestion durable des terres qui ont montré leur efficacité dans les domaines comme la conservation des eaux et des sols, la gestion durable et la restauration des forêts et des systèmes agro-sylvo-pastoraux, l’agroforesterie, le foncier, l’énergie ainsi que les domaines offrant des alternatives à la gestion minière des ressources naturelles.
Pour une meilleure compréhension de l’initiative et un plus grand impact des actions développées, la coordination nationale de l’initiative élaboré une stratégie de communication. L’organisation de la caravane de presse entre dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie.
De façon générale, cette caravane vise à améliorer la visibilité de l’IGMVSS au Burkina Faso. Des échanges avec la coordination nationale pour connaitre l’état de mise en œuvre de l’Initiative au Burkina Faso et des visites de terrain des réalisations dans les zones d’intervention vont être les temps forts de cette caravane.
A partir du 20 juillet 2016 et trois jours durant, les communes de Djibo, Pobé Mengao, Tongomael et Dori vont être sillonnées par une caravane d’une vingtaine de personnes dont dix-neuf journalistes. A terme, cette mission devra permettre à partir des médias, de mieux faire connaitre l’IGMVSS et ses réalisations aux populations burkinabè.

Rodrigue HILOU
Envirinfos